Michel Lagarde

Décors & Scénographie

Illustrations & Décors images

Roman photographique

Michel Lagarde

Né le 6.4.1954
Décorateur scènographe
Photographe

Tel : 06.80.92.19.05
michel.lagarde01(a)free.fr
Flickr

La Presse

Radio: Interview de Michel Lagarde et Patrick Meccuci

FRANCE CULTURE  Emission « A plus d’un titre » de Tewfik Hakem

http://www.franceculture.fr/emission-a-plus-d-un-titre-beaux-livres-michel-lagarde-essais-christian-jambet-2011-06-09.html

 

Le Monde.fr  Culture

Mois de la Photo   Interview Michel Lagarde

http://www.lemonde.fr/culture/panorama/2006/11/17/le-mois-de-la-photo-2006_835903_3246_5347_5350.html


 

PRESSE MAGAZINE  Extraits d’articles

 

Interview Portfolio et Couverture « Chasseur d’Images N°360 »

  http://www.chassimages.com/minimags/CI360/index.html#/60/

 

Portfolio 6 pages: Décorateur,scénographe, photographe,voire acteur, Michel Lagarde est tout çà à la fois. Avec « Dramagraphies », il se met en scène dans des réalités réinventées, pleine d’humour et de poésie, inspirées des polars des années 50, de la gravure ancienne, des peintres flamands ou encore de la BD.

« LA TRIBUNE DES ARTS » Genève

 

Le burlesque appliqué à la photographie. Dans les images de Michel Lagarde, les instruments à vent font voler les partitions et les chapeaux des messieurs de la salle de concerts, un groupe d’hommes circonspects observe un joueur de bonneteau avec des gestes et des mines outrées, un clown à la silhouette de culbuto affiche un sourire espiègle et un bras protecteur autour de son ami le nain. La mise en scène est évidente, millimétrée, figée. L’œil se promène dans une farce fantastique en noir et blanc où chacun des acteurs surjoue gaiement, assumant son rôle en tant que tel. Michel Lagarde revendique une «vision photographique»: «Je raconte des histoires, j’illustre et photographie mon inconscient.» Le 13 mai, l’artiste donne deux conférences à l’Espace Kobler autour de la construction de ses images.

« LE TEMPS » Caroline Stevan  Lausanne

 

…Chaque image est en fait composée d’une centaine de photographies assemblées par ordinateur. On comprend alors mieux la dimension épique de ce travail photographique hallucinant, et le talent exceptionnel de Michel Lagarde.

Azart Photographies  Avril 2012    Sophie Gamand

 

L’originalité de « Dramagraphies » est contenue dans son titre: chaque prétendu film permet à Michel Lagarde de composer une photographie hautement dramatique, c’est à dire une photo qui suggère une intrigue, qui condense un récit, à la manière des peintures classiques. L’éditeur a vu les choses en beau et grand, 29 sur 37 et des rabats pour encore déployer l’illustration…  Tout ceci conspire à un drôle d’art, difficile à commenter parce que suscitant des impressions mêlées: il entre dans les Dramagraphies du bricolage naîf et des sophistications de culture, cela semble tenir de la blague de potache mais cela inquiète un peu, çà grince comme, dirait-on, les roulottes des cirques auxquels, par-delà l’introuvable Kuklic, ce singulier et fastueux objet emprunte l’essentiel de son esthétique.

Gilles Magniont   Le Matricule des Anges Magazine

 

… le tout est un pastiche des livres de cinéma superbement réalisé et qui, en 26 photographies dont 7 grands formats dépliants, dévoile le travail de Michel Lagarde, plasticien et photographe. La fin de ce livre à découvrir absolument est consacrée à l’explication des techniques de prises de vues.

Jean Claude Pry      Télégramme

 

L’art photographique de Michel Lagarde rappelle sans doute, en moins sombre, celui de Robert et Shana Parke Harrison. Il existe une parenté indéniable, tant dans la préparation méticuleuse de la mise en scène que dans le résultat final entre ces deux photographies atypiques. Pour autant, chez Michel Lagarde, l’aspect burlesque des situations et l’indéfinisable dégaine des personnages, donne à l’image une tonalité particulière; nous voici plongés dans un monde parallèle, aux frontières du réel. Découvrez le travail magnifique de Michel Lagarde.

Ludovic Duhamel   Le Miroir de l’Art n°21


 

L’univers magique d’un spécialiste du décor qui mélange réalité et fiction avec une minutie nostalgique, matinée d’autoportrait. Attention: chef-d’oeuvre!

Gilles Klein  Reflex Numérique n° 24

 

Michel LAGARDE, artiste protéiforme dont l’expérience en tant que réalisateur de décors de théâtre s’allie aux talents de photographe et d’infographiste pour créer de bien surprenantes images.

les Dramagraphies de Michel LAGARDE s’imposent comme bien plus que de simples photographies : de véritables scènes condensées en une image unique possédant cependant la force narrative de plusieurs.

Artbook d’une surprenante profondeur, Dramagraphie est également un très bel objet ,atypique mais d’une force incontestable. Le travail de Michel Lagarde dérange parfois mais force toujours l’admiration, surtout après la lecture de l’interview proposée en fin d’ouvrage et expliquant le long et minutieux processus de fabrication de chaque image.

Un livre à savourer longuement afin d’apprécier chacune des très nombreuses subtilités qui s’y dissimulent ainsi que la douce nostalgie qui s’en dégage.

Sophie de LESTANG  L’Avis des Bulles n° 140

 

L’exercice ne manque pas d’originalité et les images sont d’une réelle intensité. Dans la lumière, l’angle… tout invite le visiteur à une virée dans un monde parallèle où se côtoieraient Jules Verne, Tim Burton et Charlie Chaplin.

Nord Eclair


Ce travail titanesque fait de montages photos et de bricolages époustouflants est au final magnifique… on admire ces grande images somptueuses extraites de films improbables.

Psikopat

 

Un ouvrage imaginé par un plasticien  photographe et son acolyte de plume qui nous offrent ici un délire savant sur l’art du cinéma. Bravo!

Françoise Feuillet  AVANTAGE

 

Interview Michel Lagarde  VIRUS PHOTO

http://www.virusphoto.com/148924-interview-michel-lagarde.html

 

 

 

PRESSE WEB Extraits d’articles:

 

CULTURE BOX:

http://culturebox.francetvinfo.fr/michel-lagarde-et-ses-poemes-photographiques-hyper-irrealistes-147543

 

Il se décrit comme décorateur-scénographe et photographe, mais l’art de la magie ne lui est sans doute pas inconnu. Vues de loin, les tours de magie photographiques de Michel Lagarde surprennent par la profondeur d’une atmosphère riche en souvenirs imprécis. Vues de près, ses illusions photographiques régalent encore plus l’oeil avec leurs myriades de détails magistralement mis en scène. Savourez !

PHOTOGRAPHIE.COM   http://www.photographie.com/


L’auteur et le photographe nous proposent alors un fabuleux ouvrage – magnifiquement édité par Ankama pour un résultat à la hauteur de sa démesure (soit un album de 30 x 40 cm) – revenant sur l’ensemble de son impressionnante filmographie.

Paka pour LA RUBRIQUE-A-BRAC d’Angles de Vue

http://www.anglesdevue.com/rubriqueabrac/

 

 

. Dans le registre, le délire est poussé assez loin…  Les photos sont elles aussi très belles, majoritairement en noir et blanc et parfaitement mises en scène. Un ouvrage (de grande taille) bénéficiant d’une édition de (très grande) qualité (dos toilé notamment) qui se destine surtout aux amateurs d’art ou d’œuvres décalées.

Mickaël Géreaume http://www.planetebd.com/

 

J’aimerais vous parler de mon coup de coeur du mois.Dramagraphies de Michel LAGARDE et Patrick MECUCCI est une pure merveille et ceci à double titre. Non seulement le travail de Michel est aussi onirique que techniquement bien réussi mais de plus les éditions Ankama ont vraiment créé ici un objet magnifique.

Les photos, les créations de Michel sont vraiment superbes, on plonge dans le monde merveilleux d’un aventurier qui la plupart du temps n’est autre que Michel lui même… Lorsqu’il faut 2, 3 ou 20 figurants dans l’image, aucun souci, Michel se démultiplie à volonté… se faisant un jour spationaute, coureur automobile ou encore passager du Titanic. Les photos ne manquent ni de finesse ni d’humour et c’est justement ce qui fait tout le charme de ce très beau travail. Les textes de Patrick Mecucci invitent d’autant plus au voyage qui nous est donné de faire.

L’ouvrage est d’une finition rare. Les photos en noir et blanc sont d’une très bonne qualité de tirage et bon nombre d’entre elles offrent une vue à l’italienne en A3 avec un feuillet dépliable. Un livre que je vous encourage à acquérir ou à offrir.

L’IDEAL STUDIO http://idealstudioblog.wordpress.com

 

Si Patrick Mecucci s’amuse à inventer des films dans lesquels son acteur aurait fait des apparitions ou tenu les rôles principaux, c’est Michel Lagarde qui s’occupe de mettre le tout en images grâce à des photos montages absolument magnifiques qui rendent hommage à un pan de l’histoire du cinéma. Véritable orfèvre de l’image, le photographe nous explique sa façon de travailler dans une rubrique Bonus à la fin du livre et nous dévoile toutes ses petites astuces pour obtenir cette exceptionnelle qualité d’image finale. En véritable touche à tout du domaine visuel, Michel Lagarde fut également décorateur pour le théâtre, des opéras mais aussi pour de la haute couture (Thierry Mugler et Cacharel) mais aussi pour des clips et concerts d’Indochine. Pour son premier livre, l’artiste fait dans l’originalité et dans la démesure (au vu de la taille hors norme du livre). Mêlant poésie, fantaisie, photographies et cinéma les deux auteurs nous proposent un livre magnifiquement édité par Ankama qui confirme sa capacité à nous proposer des livres inattendus.

Damien Garrel www.shunrize.com

 

Les bédévores atteints de cinéphilie seront ravis de voir paraître aux éditions Ankama un magnifique ouvrage dénommé Dramagraphies, réalisé par le décorateur photographe Michel Lagarde et l’auteur Patrick Mecucci, en l’honneur d’un cinéaste fantasmé nommé Emir Kuklic.
La filmographie complète de ce cinéaste méconnu (à juste titre) est présentée au travers de photographies insolites retravaillées jusqu’au sublime, toutes présentées en grand format pour le plaisir des yeux.

BDE- Bulle d’encre www.bdencre.com

 

Comédien et décorateur scénographe, michel Lagarde a trouvé avec ses « Dramagraphies » un projet photographique à la mesure de ses nombreux talents: il fabrique et photographies des maquettes, endosse de multiples personnalités pour des autoportraits, et compose sur son ordinateur les images finales. Le tragi-comique s’imprime dans l’univers fou de ce photographe.

AZART Magazine http://www.azart.fr

 

30 cm de large, 37,5 de haut, tel est l’écrin gigantesque des photographies de la filmo d’Emir Kuklic, réalisateur imaginaire! Mêlant prises de vue réelles et images de synthèse, Michel Lagarde donne vie à un monde hors du temps.

Casemate Magazine http://www.casemate.fr

 

L’originalité de « Dramagraphies » est contenue dans son titre: chaque prétendu film permet à Michel Lagarde de composer une photographie hautement dramatique, c’est à dire une photo qui suggère une intrigue, qui condense un récit, à la manière des peintures classiques. L’éditeur a vu les choses en beau et grand, 29 sur 37 et des rabats pour encore déployer l’illustration…  Tout ceci conspire à un drôle d’art, difficile à commenter parce que suscitant des impressions mêlées: il entre dans les Dramagraphies du bricolage naîf et des sophistications de culture, cela semble tenir de la blague de potache mais cela inquiète un peu, çà grince comme, dirait-on, les roulottes des cirques auxquels, par-delà l’introuvable Kuklic, ce singulier et fastueux objet emprunte l’essentiel de son esthétique.

Gilles Magniont   Le Matricule des Anges Magazine    http://www.lmda.net

 

Nous voici plongés dans l’aboutissement le plus parfait de ce que la mise en scène peut apporter à la photographie. Nous sommes également face à une série d’autoportraits la plus surprenante que nous ayons jamais vue. Son plus grand prodige est la photographie  « El publico » où il incarne vingt personnages différents du public d’un théâtre. Chaque détail de ses œuvres est si soigné qu’il a nécessité une multitude vertigineuse de prises. Une performance parfaite dans les moindres détails, une surprise à chaque nouvelle vue qui étonnera même les plus blasés.

PLACE TO BE www.place-to-be.fr

 

Sous forme de rétrospective, ils ont exploité au maximum le travail de Michel Lagarde sur les images. C’est un travail de fou, comme c’est expliqué en fin de volume, pour arriver à des images aussi belles et imaginatives, avec un résultat final, tout à fait somptueux.

Dramagraphies est donc une œuvre atypique, inclassable, décalée mais terriblement exigeante. Une envolée vers un ailleurs improbable.

WongLi http://climaginaire.com

 

J’avoue que j’ai très vite été fasciné par ces images, par cette remarquable qualité des noirs et des blancs et cette capacité à construire un univers juste en un cliché. C’est très impressionnant.

Bien sur, on s’éloigne de la BD, mais justement j’aurais tendance à dire que c’est ce genre d’album qui peut permettre de débloquer des à priori. Ces planches racontent bien plus d’histoires que bon nombre d’albums !

Je ne vous en dis pas plus, car il faut surtout aller rapidement feuilleter ce magnifique livre et se laisser imprégner.

SCENARIO.COM http://www.sceneario.com

 

… les images, somptueusement réalisées. Michel Lagarde compose des photographies sur-mesure, juxtaposant plusieurs dizaines de clichés pour obtenir le rendu final. En effet, il travaille chaque constituant de manière indépendante, créant décors et maquettes, les photographiant puis les assemblant numériquement.Le plus fascinant dans ces images est la maîtrise des multiples disciplines qu’elles impliquent. En effet, de la réalisation des fonds à la photographie en passant par le jeu d’acteur, leur créateur porte de multiples casquettes, et avec succès.

Yozone   http://www.yozone.fr

 

La séduction est créée chez Michel Lagarde par deux éléments majeurs : la scénographie impeccable en noir et blanc et les scènes grotesques dont l’artiste devient le bouffon solennel et dégingandé. A travers cette fantaisie, celui qui poétise toujours plus haut que le Q.I. requis, martyrise avec régal le réalisme pour le plaisir du spectateur. En ronde bidoche de pacha ou sous maigreur d’ascète le metteur en scène et en images se met au service d’extases comiques. Son « show must go on » à la régalade : le monde semble péter un câble mais reste néanmoins composé de manière spectrale et solennelle. L’outrage aux bonnes mœurs peut donc être remis en toutes mains car le champion du caquet visuel préfère la plaisanterie à la provocation.

Jean-Paul Gavard-Perret        

http://delarthelvetiquecontemporain.blog.24heures.ch/archive/2015/03/12/caquets-visuels-de-michel-lagarde-858382.html